Vient de paraître: La Peste noire (M. Signoli, oct. 2018)

Notre collègue archéologue et anthropologue Michel Signoli, directeur de l’UMR Adès, vient de publier aux Editions des Presses Universitaires de France dans la collection “Que sais-je?” un ouvrage consacré à la peste en Europe.

Europe, 1348. La mort rôde. Les populations sont décimées. Le coupable ? Non pas la guerre, ni des massacres de masse, ni la famine, ni une catastrophe naturelle, mais Yersinia pestis, une simple bactérie, bientôt nommée la « peste noire ». Depuis l’Antiquité jusqu’à l’épidémie de Marseille en 1720, ce mal a profondément marqué l’Occident, témoin notre usage encore courant de mots comme « pestiféré » ou « pestilentiel ».
Entre médecine, biologie, archéologie et histoire, Michel Signoli nous raconte, à l’heure où plane le spectre d’autres grandes épidémies (Ebola, grippe A/H1N1, sida, mais aussi la peste, par exemple à Madagascar…), comment nos ancêtres ont tâché de surmonter ces crises.
Un travail de rationalisation bienvenu, tant il est vrai que nous craignons encore la venue du jour où, « pour le malheur et l’enseignement des hommes, la peste réveillerait ses rats et les enverrait mourir dans une cité heureuse » (Albert Camus).

Sommaire

Introduction 

Chapitre premier – Qui est Yersinia pestis ?
 I. La découverte du bacille
 II. Le bacille de Yersin
 III. Réservoirs et vecteurs
 IV. Les formes cliniques de la maladie

Chapitre II – Une histoire ancienne ?
 I. La première pandémie
 II. La deuxième pandémie
 III. La troisième pandémie
 IV. La situation actuelle

Chapitre III – Les médecins et la colère de Dieu
 I. Perceptions d’hier
 II. L’exemple du débat médical au XVIIIe siècle
 III. Médecine d’aujourd’hui

Chapitre IV – Conséquences des épidémies
 I. La ponction démographique
 II. Organiser la lutte contre l’épidémie

Chapitre V – La mort en face
 I. Les données issues des archives historiques
 II. Les données issues des archives biologiques

Chapitre VI – L’ADN du mal
 I. Un peu de cuisine… moléculaire
 II. Ingrédients de base et contexte archéologique
 III. Biologie moléculaire et histoire de la peste

Conclusion
Remerciements
Bibliographie

https://www.puf.com/content/La_Peste_noire